ENFANCE

… CENTRAFICAINE

L’enfance est centrafricaine.

Elle commence par des hasards de l’histoire que je n’expliquerai pas dans une ville du presque-Est, Mobaye, qui mériterait d’être mieux connue.

Elle se poursuit, au gré de la mobilité des parents, à travers l’Est de la Centrafrique pour se fixer dans un village qui s’appelle Kongbo, petite localité d’une centaine d’âmes où se niche une grande part de la mémoire de ma jeunesse, mémoire d’où culmine quelques images, les suivantes notamment :

Medion   DIGITAL CAMERA

Notre demeure. Avec mon papa trônant devant… Et tout autour nombre de végétaux protecteurs et nourrissants dont ceux-ci…

Kongbo avocat

Palmier, avocatier, manguier, vus de loin…

Kongbo banane

Bananier, vu de près…

Kongbo mangue

Manguier, vu de près…

Kongbo papaye

Papayer, vu de près…

Kongbo ananas

Ananassier, vu de près…

Je vous passe les autres végétaux, pour aborder les autres lieux décisifs…

Kongbo école

Mon école, de la maternelle au CM2, et même ma classe droit devant… Particularité mémorable : mon école, la première du village, était à la fois une école et un centre d’alphabétisation. Imaginez un garçon de 5 ans en classe avec un « vieux » de 30 ans … Mais imaginez surtout le bonheur du garçon de 5 ans lorsque, circulant dans le village, il est apostrophé en ces mots par le « vieux » : « Hé collègue, viens par là, ma femme a préparé un de ces plats de feuilles de manioc ! Tu m’en diras des nouvelles hé hé !!! ». Et les maîtres ? Formidables qu’ils étaient ! Enfin, c’est ce que je pense maintenant que je ne suis plus sous leur férule 🙂

Medion   DIGITAL CAMERA

Au centre du village, un carrefour, avec l’école que vous avez vue et qui est à la droite de ces panneaux, mais aussi le dispensaire, où oeuvrait notamment la Croix Rouge, ainsi que la coopérative de café (le panneau ADECAF)… Ah le panneau ADECAF : on passera le fait qu’il était représentatif de notre activité familiale (mon père cultivateur de café). Regardez bien en dessous : vous verrez la liste des pays de la Communauté européenne, bailleur de fonds de la coopérative, liste que nous voyions augmenter au gré des adhésions… Point de départ d’une certaine curiosité pour cette Communauté européenne ? Sans doute. Et cela a fini en une spécialisation universitaire ! Comme quoi…

Le dernier – last but not least – point névralgique….

Kongbo pancerte église

Sans commentaire … ou presque. Mon oncle, qui avait créé la paroisse, était le « gouverneur » du lieu, et c’était en quelque sorte mon deuxième domicile, et celui de beaucoup d’autres…

Image indissociable pour moi de celle-ci

Tonton

Mon oncle et deuxième père, fondateur de la paroisse et de la mission ci-dessus mentionnée

Et voici le chemin qui y mène, victoire de tous les villageois – et de mes petites mains de l’époque aussi – sur la brousse souveraine !

Kongbo chemin d'église

Allez, on va arrêter là le chemin de l’enfance…

JFAK

cropped-entetejfak.png

3 commentaires pour “ENFANCE

  1. Je suis très ému de cette présentation. Quand je défilais les pages je voyais tout ce que je rêve écrire sur mon parcours. Je suis encore une fois très fière de vous. Ce pressentiment m’a envahi le tout premier moment que je vous ai vu monté à l’estrade pour dispenser votre cours. J’était très fière de vous voir défendre tout homme noir. Je vous ai vu très grand avant même d’entendre le premier mot de votre cours. maintenant je vous vois encore plus grand, après avoir reçu sans pour autant les demander, les points de vue de certains camarades qui vente le mérite de votre excellente manière de dispenser le cours et qui se disent ne pouvoir se permettre de rater une seule minute des vos enseignement. Je suis fière de vous, car j’ai retenu autant des enseignement de ce mercredi matin, 13 Novembre 2019, grâce à votre méthodologie qui tient compte même des plus faibles de l’auditoire pour qu’ils retiennent quelque chose de votre cours. Coup de chapeau, à vous qui constituez maintenant la base de ma motivation.
    J’attends avec impatience apprendre encore de vous.

  2. Merci Olivier pour votre commentaire. Je me réjouis de servir à la noble cause qu’est votre détermination à avancer et à vaincre les obstacles. Je vous souhaite le meilleur !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :